Les règles de composition et autres :

Si vous avez cliqué sur cet article, peut-être vous attendez-vous à recevoir une formule magique qui vous permettrait de composer le cadrage idéal à coup sûr. Désolé, cet article va peut-être vous décevoir et je pense ne pas pouvoir vous aider sur ce coup là… Cependant, restez bien installé car dans quelques instants, je vais vous partager mes tips afin que vous puissiez vous épanouir et développer votre propre créativité.

.

Une image se compose dans le cœur et se construit avec les tripes.

Je veux dire par là que vous pouvez lire des kilomètres de bouquins, l’image qui sera belle à vos yeux sera celle qui vous plaira. Enfin, c’est dans le ventre que vous ressentirez le besoin irrésistible de la réaliser. C’est la base.
S’il n’y a pas ça, dites-vous que votre démarche photographique pourrait être entravée par des « règles » qui peuvent vous distraire de ce qui devrait être votre principal objectif, à savoir « faire une image selon votre propre sensibilité personnelle ».

Arcades du parc Cinquantenaire Belgique Bruxelles
L’ascenseur à bateaux funiculaire de Strépy-Thieu est un à double situé en Belgique, sur le canal du Centre en Région wallonne dans la province de Hainaut.
Coupole du Palais de justice Bruxelles
Parlement Hongrois de Budapest Az Országház

Rien n’est ni tout noir, ni tout blanc

Maintenant, ne pas suivre systématiquement les règles ne veut pas dire non plus que c’est « mauvais » et que l’on ne peux pas s’en inspirer. En photo, tout est une question d’équilibre et c’est à vous de trouver le vôtre. Vous êtes le seul juge de votre art et personne d’autre que vous pouvez ressentir si l’image fonctionne ou pas. Chacun a son équilibre personnel et vous attirerez à vous le public qui aura une sensibilité comparable à la vôtre.

Comment évoluer sans règles ?

« Oui mais, souvent je sens qu’il y a quelque chose qui cloche… » 
Si je suis seul juge, comment progresser ? Être le seul juge d’une image ne veut pas dire que l’on ne peut pas se faire aider. Alors, comment ? 
Encore une fois, je n’ai pas de réponse toute faite, seulement quelques pistes à vous donner. Quoi qu’il en soit, je pense que le travail doit venir de l’intérieur de soi. Puisqu’on a vu que (selon moi) ni une règle, ni un juge (quel qu’il soit) ne peut nous dicter quoi que ce soit, vous devez vous forger votre propre regard vous-mêmes. Au lieu d’ouvrir la bouche et d’avaler des tonnes de théorie de composition ou même de traitements possibles et imaginables, essayez plutôt de renverser la situation et d’aller à la recherche de ce qui vous manque vous et pour vous. Cherchez ce qui vous passionne dans la construction d’une image et comment vous pourriez faire pour le mettre en place.

Alors n’attendez plus, vous devez vous construire votre propre culture de l’image, votre propre regard. 



Pour cela pas de secret, vous devez regarder, observer attentivement autour de vous :

  • Allez voir des expositions photo, regardez des images sur le web, cherchez les photographes qui vous inspirent le plus. « Ça j’aime bien, ça je n’aime pas… »
  • Observez autour de vous ! Vous êtes au volant de votre voiture… Bim ! Une belle lumière, un beau ciel, une belle couleur, une belle lumière ! Quelle heure est-il ? Est-ce une lumière douce ou au contraire très dure ? En quelle saison sommes-nous ? Comment est orienté le soleil ?
  • Regardez ce que vous ne regardez plus : la lumière quand vous marchez dans la rue, dans les bois, dans le métro… Jugez-là, appréciez-là.
  • Visionnez des images qui vous font kiffer, regardez des films que vous trouvez beaux mais aussi des peintures, des images, des illustrations…
  • Explorez tout azimut ! Partez à la découverte de vos propres goûts, de vos envies et faites-le avec amour ! C’est à mes yeux la seule règle à suivre et le reste vous semblera évident.

Qu’est-ce que la photo m’inspire ?

Je vie la photo comme une thérapie, un moment rien qu’à moi ou je peux me ressourcer, m’ancrer, me connecter à moi-même. Oubliez votre égo et le regard qu’auront ceux qui jugeront votre travail. Faites de la photo d’abord pour vous, je suis sûr que vous trouverez votre public et que vous exprimerez ainsi le génie qui est en vous.

Un mot pour la fin

Ce tout premier article me tient beaucoup à cœur parce qu’il ne s’agit pas uniquement de photo mais d’une démarche très personnelle. Convaincu que c’est la seule voie en tant qu’individu unique d’être aligné dans ce que l’on fait dans la vie de manière plus générale. 

N’hésitez pas à me contacter pour me dire ce que vous en pensez.

“Une image se compose dans le cœur et se construit avec les tripes.”

Laurent Verdier